Apprenons La Couture
Archives

Le lexique des tissus

Le lexique des tissus

Le lexique des tissus

Au fond, que savez-vous du tissu, cette matière nécessaire à toute création de couture ?

Vous en avez tous entendu parler, mais vous n’y connaissez rien, n’est-ce pas ? Quand on débute dans la couture, il est un peu normal de ne pas y connaître grand-chose.

D’après sa définition, le tissu est une matière souple et mince obtenue par l’assemblage régulier de fils ou de fibres entrecroisés, soit par mailles avec un seul fil, soit par tissage avec plusieurs fils.

Il est important de connaître les nombreux tissus ou les plus utilisés pour apprendre la couture.

Dans cet article, vous allez découvrir les différents tissus essentiels à coudre et enfin, connaître le secret d’une couture réussie.

Conseil : ne pas acheter le tissu avant d’avoir choisi le modèle de vêtement que vous souhaitez réaliser. Impérativement, le tissu doit s’adapter à la forme. Il est de toute évidence que pour une jupe froncée, ou plissée soleil, des tissus lourds ne conviennent absolument pas. Lors du choix, si vous avez un doute, consultez la vendeuse qui vous conseillera utilement. Pour les tissus ayant un sens, ou des motifs, des rayures ou encore des carreaux, prévoir alors environ 15% de plus dans l’estimation de votre métrage.

Tissus de coton

Batiste : fine, douce au toucher, serrée, avec un tissage régulier, la batiste est le tissu de coton le plus employé pour les vêtements d’enfants, la layette, les corsages et les mouchoirs. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à 60°. Repassage humide au fer chaud.

Broderie anglaise : simple toile de coton ou de fibres mélangées, ce tissu brodé et ajouré convient de préférence pour des robes, des chemises de nuit, de la lingerie et du linge de table. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils coton.

Lavage de 60° à 95°. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Calicot : c’est une toile rugueuse, légère, d’une armure régulière. Elle est employée pour les alaises et les draps, mais sert aussi pour faire des toiles.

Lavage de 60° à 95°. Repassage au fer très chaud.

Chambray : le chambray est un tissu de texture simple, léger ou moyennement lourd. Il est facile à coudre et tombe bien. Il est employé pour les chemises et les vêtements d’enfants.

Lavage à 60°. Repassage au fer très chaud.

Chintz (percale glacée) : cette fine toile de coton, de texture simple, présente une face glacée brillante. Elle tombe bien et convient pour des robes, des rideaux ou des tentures.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Coton gaufré : appelé également crépon, il peut être tout coton ou mélangé à d’autres fibres. Il est doux et absorbant, agréable à porter. Il sert surtout pour des robes et des corsages.

Lavage à 60°. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu coton gaufré

Coton gratté: imprimé ou uni, ce tissu chaud est pelucheux sur une face. Il est employé pour les chemises courantes, les doublures chaudes et les vêtements d’enfants.

Lavage de 60° à 95°. Repassage sur l’envers au fer très chaud.

Tissu coton gratté

Coutil: c’est un tissu croisé, très résistant, appelé aussi kaki quand il est teint en brun verdâtre. Il est employé pour les uniformes, les vêtements courants et les bleus de travail.

Lavage à 95°. Repassage au fer très chaud.

Tissu coutil

Damassé : c’est un tissu double face, présentant des motifs brillants sur un fond mat. Il est employé pour les vestes, les gilets, les rideaux, le linge et l’ameublement. Utiliser une aiguille No 90. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer chaud.

Dentelle : ce tissu très décoratif est formé de fils noués, bouclés et tordus. La dentelle est employée comme garniture pour les robes, les rideaux et le linge de table. Utiliser une aiguille No 90. Fils coton ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage à sec et à la pattemouille au fer chaud.

Tissu dentelle

Étamine : tissu doux et lâche, l’étamine a un tissage régulier et un fini assez rêche et cassant. Elle sert beaucoup pour les corsages, les chemises, les jupes et le linge de nuit. Utiliser une aiguille No 70. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main. Repassage au fer chaud.

Tissu étamine

Finette : ce coton tissé, gratté, doux et chaud est d’un emploi facile. La finette est notamment employée pour les draps et le linge de nuit. Attention, elle est très inflammable ! Utiliser une aiguille No 70. Fils coton ou synthétiques.

Lavage de 60° à 95°. Repassage humide au fer très chaud.

Tissu finette

Jean : ce tissu sergé, serré, est lavable et très solide. Il est employé surtout pour les vêtements courants comme les jeans, les vestes, les chemises et les bleus de travail. Utiliser une aiguille No 90 à 100. Fils synthétiques ou coton.

Lavage à 40°. Repassage humide au fer très chaud.

Tissu jean

Jersey : plus un jersey est de bonne qualité, plus la maille est fine et serrée. Le jersey tombe bien et ne se froisse pas. Il sert pour les vêtements de sport, les robes et les T-shirts.

Maille tricotée, confectionné à l’origine en laine. Différents grammages qui sont un indicateur de sa qualité. Élasticité naturelle. Ne s’effiloche pas mais roulotte. Il est donc ourlé. L’endroit du tissu se présente en colonnes de V et l’envers en vaguelettes. Utiliser une aiguille No 70 spécial jersey pour une machine à coudre classique. Fils synthétiques.

Linon : ce tissu léger, cassant, à tissage simple, est doux et absorbant. Il est souvent employé pour les corsages, les cols plats, les poignets, les robes et les dessous de bébé. Utiliser une aiguille No 70.

Fils coton ou synthétiques.

Lavage à 40°. Repassage au fer chaud.

Tissu linon

Madras : ce coton léger, de texture simple, se froisse facilement. Il est tissé en plusieurs couleurs qui forment des carreaux ou des dessins, et sert surtout pour des vêtements courants. Étoffe à chaîne de soie et à trame de coton, originaire d’Inde. Tissu de fibres de bananier. Utiliser une aiguille No 70. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main. Repassage au fer très chaud.

Maille tamisée : c’est, comme son nom l’indique, un tissu en mailles, semblable à un filet à grands trous et aux fils épais. Il est employé pour les sous-vêtements et les sacs à linge.

Lavage à 60°. Repassage en n’appuyant pas avec la pointe du fer sous peine de déformer au fer chaud.

Tissu maille tamisée

Moleskine : l’une des faces de cette toile de coton ferme présente un poil ras, d’où son aspect duveteux. Elle sert pour les chemises de travail, les salopettes et les pantalons d’enfants.

Lavage à 40°. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu moleskine

Mousseline: qu’elle soit tout coton ou coton mélangé, elle présente un tissage simple et lâche. Elle sert de toile tailleur, pour des rideaux, et à faire des toiles en haute couture. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques.

Lavage à 40°. Repassage au fer tiède.

Tissu mousseline de coton

Popeline: cette toile qui présente une côte fine et serrée est absorbante, souple et légèrement soyeuse. Elle est souvent employée pour des chemises, des corsages et des robes. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques.

Lavage à 60° ou nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer chaud.

Seersucker : c’est un tissu léger avec des rayures gaufrées qui alternent avec des rayures plates. Il est souvent employé pour les chemises, les tailleurs et les vêtements d’enfants. Utiliser une aiguille No 70. Fils coton ou synthétiques.

Lavage de 60° à 95°. Habituellement sans repassage.

Tissu-éponge : ce tissu est fait de boucles non coupées en surface, et s’il est de bonne qualité, elles apparaissent sur l’endroit et l’envers. Il sert pour les serviettes et les peignoirs. Utiliser une aiguille No 90 (spéciale jersey). Fils synthétiques ou coton.

Lavage de 60° à 95°. Repassage au fer très chaud.

Tissu éponge

Toile à matelas: c’est un sergé à rayures, tout coton ou mélangé. Il sert le plus souvent à confectionner les enveloppes d’oreillers, à couvrir les matelas, ou en ameublement.

Lavage à 95°. Repassage humide sur l’envers à la pattemouille au fer très chaud.

Toile à matelas

Velours côtelé : ce tissu très solide présente des côtes, plus ou moins larges, dont le poil ne peut être lissé que dans un sens. Il sert pour les chemises, les vêtements de sport ou d’enfants. Utiliser une aiguille No 90. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main ou à 40°. Repassage sur une serviette au fer très chaud ; employer la vapeur seulement pour raviver le poil.

Velours de coton : le tissage lui confère un duvet régulier sur l’endroit. Les poils ne sont lisses que dans un sens. Le velours de coton sert souvent pour les robes du soir et en ameublement. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils synthétiques pour les coutures, coton pour le surfilage des coutures.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille ou sur une planche à velours au fer chaud ; employer la vapeur seulement pour raviver le poil.

Tissu velours de coton

Vichy : léger, d’une texture simple, solide, avec des carreaux réguliers, le vichy est souvent employé pour les chemisiers, les jupes, les vêtements d’enfants et le linge de table.

Tissu toilé à carreaux tissés. Tissé teint (fils déjà teints avant le tissage). Les carreaux font entre 8 et 15 mm.

Les fils de trame et de chaîne sont de même nature avec la même tension et le même écartement. Il n’y a pas d’endroit ni d’envers.

Tous les tissus à carreaux ne sont pas du Vichy. Utiliser une aiguille No 70. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à 60°. Repassage au fer très chaud.

Voile : c’est un tissu fin et léger au tissage régulier, uni ou imprimé. Il est souvent employé pour les vêtements d’enfants, les corsages, les robes, les rideaux et voilages.

Lavage à 40°. Repassage au fer tiède.

Tissu voile de coton

Étoffes de laine

Alpaga : c’est un tissu doux, lisse, soyeux, tissé souplement. Il est souvent mélangé à d’autres fibres, ce qui donne un certain brillant et convient bien pour les manteaux et les costumes. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils de soie ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage au fer tiède.

Cachemire : produite à partir d’une chèvre des montagnes du Cachemire, c’est une matière très douce, fine, chaude et agréable à porter. Elle sert pour des écharpes et des manteaux. Utiliser une aiguille No 70 à 90 (ou spéciale jersey si tricoté). Fils coton ou de soie.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Pas de repassage.

Crêpe : fin et doux, lâche, ce lainage à l’aspect ondulé est résistant au toucher, même si les qualités les plus souples se drapent bien. Il sert pour les robes et les tailleurs. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu crêpe de laine

Flanelle : solide, au tissage simple ou croisé, douce au toucher à l’envers comme à l’endroit, elle est souvent employée pour les costumes, les vestes, les jupes et les pantalons. Utiliser une aiguille No 90. Fils de soie, coton ou synthétiques.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu flanelle

Gabardine : diverses fibres et qualités de laine entrent dans la composition de ce tissu sergé et serré. Imperméable, il est employé pour les manteaux, les jupes et les pantalons. Utiliser une aiguille No 100 à 110. Fils synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu gabardine

Infroissable: traité pour être aéré et infroissable, ce beau lainage léger se prête volontiers aux fronces et aux drapés. Il sert surtout pour les jupes larges, les robes et les corsages.

Nettoyage à sec. Repassage au fer chaud.

Tissu infroissable

Jersey simple : tissu de maille simple, le jersey présente des côtes horizontales sur l’envers et verticales sur l’endroit. Il convient surtout pour les vêtements de sport, d’enfants ou de tous les jours.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Pas de repassage.

Tissu jersey simple

Jersey double : il présente des côtes verticales sur les deux faces. Plus ferme que le jersey simple, il est trop épais pour les fronces, mais se teint bien. Chaud, il sert surtout pour les tailleurs.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage humide ou à la pattemouille au fer chaud.

Tissu jersey double

Laine peignée : cette étoffe de haute qualité est obtenue par un tissage très serré. Solide, elle ne se déforme pas et convient pour les costumes, les manteaux ou en ameublement.

Nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer chaud.

Tissu laine peignée

Mohair : de tissage simple, d’aspect poilu, le mohair est fabriqué avec les poils des chèvres angoras. Souvent mélangé à de la laine, il sert surtout pour les manteaux. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils de soie ou coton (pour le Mohair maille, fils synthétiques).

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille, un tissu sec protégeant le mohair au fer tiède.

Tissu mohair

Mousseline de laine : de tissage simple, c’est un tissu léger, doux, facile à travailler, qui comporte souvent des motifs floraux. Il tombe bien et convient surtout pour des robes.

Nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer chaud.

Tissu mousseline de laine

Pardessus : ce gros tissu assez poilu, dont le tissage n’apparaît que sur l’endroit, est surtout employé pour des vêtements larges, peu ajustés, comme les pardessus et les capes.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu pardessus

Réversible : c’est un gros tissu, fait de deux épaisseurs tissées ensemble. Il convient pour des modèles simples comme les pardessus, les capes et les vêtements de sport.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu réversible

Tartan : c’est un tissu croisé écossais. Le modèle doit être bien étudié pour que les carreaux coïncident. Le tartan sert surtout pour des robes, des manteaux, des jupes et des kilts.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu tartan

Tweed moderne : c’est un tissu épais, disponible dans une plus grande gamme de couleurs et de dessins que le tweed classique. Il sert surtout pour les vestes et les pantalons.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu tweed

Tweed classique : ce tissu rude est tissé en plusieurs couleurs qui lui donnent son apparence tachetée. Il tire sans doute son nom de son lieu d’origine (Écosse) et sert pour des costumes. Utiliser une aiguille No 100. Fils coton ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer chaud.

Tissu tweed classique

Vénitien : il suffit qu’un tissu croisé soit à reflet brillant pour être qualifié ainsi. Tissé à l’origine avec de la soie de Venise, le vénitien est fait de fils peignés et sert surtout pour des vestes.

Nettoyage à sec. Repassage au fer chaud.

Tissu vénitien

Tissus de lin et de soie

Batiste de lin : fin, transparent, léger, tissé régulièrement, ce tissu tombe bien. Le plissé lui convient mieux que les fronces. Il sert pour les mouchoirs, la lingerie et les chemisiers.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage humide sur l’envers au fer chaud.

Tissu batiste de lin

Chantoung ou Shantung : le chantoung est une soierie de moyenne épaisseur, de tissage simple et à l’aspect irrégulier. Il est surtout employé pour les chemises, les robes et les pantalons. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils de soie ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers au fer chaud.

Tissu shantung

Coton et soie : c’est un tissu doux et léger, qui a le brillant et le drapé de la soie, mais avec la texture du coton. Il est souvent employé pour les chemisiers et les robes.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu coton et soie

Crêpe de Chine : lisse, moyennement épaisse, cette soie tombe bien. Coupée dans le biais, elle fournit de beaux drapés pour robes du soir. Elle sert aussi pour les corsages et la lingerie. Utiliser une aiguille No 70. Fils de soie ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage à la pattemouille au fer tiède.

Tissu crêpe de Chine

Crêpe Georgette : c’est un tissu lâche, léger, composé de fils à très forte torsion. Il sert souvent pour les corsages, les robes et les robes du soir. Il existe aussi en polyester. Utiliser une aiguille No 70. Fils de soie ou synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage à sec au fer chaud.

Tissu crêpe georgette

Doupion : formé de deux brins de soie, le doupion a un aspect inégal et ses bords s’effilochent. Il sert surtout pour les robes, les vestes, les tenues de soirée et les robes de mariée. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques ou de soie.

Nettoyage à sec. Repassage à sec au fer chaud.

Tissu doupion

Laine et soie : dans ce mélange, la laine apporte du corps et de la douceur à la seconde, laquelle ajoute un certain brillant à la laine. Ce tissu sert surtout pour les tailleurs et les vestes.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu laine et soie

Lin et soie : le cassant du lin est adouci par la soie pour donner un tissu brillant et serré. Facile à travailler, il sert surtout pour des tailleurs, des jupes, des robes et des pantalons.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer chaud.

Tissu lin et soie

Mousseline de soie : très légère, la mousseline de soie est composée de fils à forte torsion. Elle tombe bien et sert pour les robes du soir, les corsages et la lingerie. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques ou coton retors No 30.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage à sec au fer tiède.

Tissu mousseline de soie

Organza : ce tissu fin, transparent, raide, de tissage régulier, sert pour les garnitures, les cols et les parementures. Il est employé pour les robes de mariée. Utiliser une aiguille No 70. Fils de soie.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage au fer tiède.

Tissu organza

Pongé : cette soierie originaire du Japon est un tissu doux, disponible en diverses épaisseurs. Elle est surtout employée pour les robes, les corsages, les vestes, et comme doublure. Utiliser une aiguille No 70. Fils de soie ou synthétiques.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage au fer tiède.

Tissu pongé

Satin de soie: cette étoffe a un aspect doux et satiné et existe en différentes épaisseurs. Souvent rayée, elle est généralement employée pour des robes, des vestes et des tenues de soirée. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils synthétiques ou coton.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers et à la pattemouille au fer chaud.

Tissu satin de soie

Soie lavée : cette soie a été « délavée » dans des produits émulsifiants pour perdre son brillant et sa nervosité. Elle tombe bien et est surtout employée pour les chemises et les robes.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers au fer tiède.

Tissu soie lavée

Soie sauvage : faite avec le déchets éliminés lors de la filature, elle présente des inégalités qui proviennent de la bourre tissée avec d’autres fibres. Elle sert pour les robes et les chemisiers.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers au fer chaud.

Tissu soie sauvage

Taffetas : ce tissu au grain régulier, doux et cassant, avec des côtes très fines et un aspect lustré, se froisse facilement. Il sert pour les robes, les vestes, les robes de mariée et les tenues de soirée. Utiliser une aiguille No 70. Fils de soie ou coton.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers au fer chaud.

Tissu taffetas

Toile de lin : solide et absorbante, cette matière a un aspect cassant. Elle se froisse facilement, mais est agréable à porter. Elle sert pour les chemises, les jupes et les vestes. Utiliser une aiguille No 90. Fils coton ou synthétiques.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage humide sur l’envers au fer très chaud.

Toile de lin

Velours dévoré : ce tissu est traité avec un acide qui détruit partiellement son poil pour y créer un motif en relief. Cette étoffe très luxueuse est réservée aux tenues de soirée.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers au fer chaud.

Tissu velours dévoré

Synthétiques et matières spéciales

Acétate : semblable à la viscose, mais d’une composition chimique différente, l’acétate est satiné et tombe bien. Il sert surtout pour les robes, la lingerie et les vêtements de sport.

Nettoyage à sec (P). Repassage humide sur l’envers au fer tiède.

Tissu acétate

Acrylique : ce tissu léger, tissé ou en mailles, remplace facilement la laine, mais retient l’électricité statique. L’acrylique est surtout utilisé pour les vêtements de sport

Lavage à la main ou à 40°. Repassage au fer chaud.

Tissu acrylique

Bouclette : tricoté ou tissé assez lâche, composé de fils frisés et bouclés donnant un aspect volumineux, ce mélange de viscose, de polyester ou de laine sert surtout pour les tailleurs.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer tiède.

Tissu bouclette

Caoutchouc : il provient du latex qui est la sève des hévéas. Le caoutchouc, souple et imperméable, est généralement employé pour les imperméables, les vêtements de pluie.

Pas de lavage ni nettoyage à sec. Essuyage avec un chiffon humide. Pas de repassage.

Tissu caoutchouc

Charmeuse : délicat, à l’aspect satiné, ce tissu est brillant sur l’endroit et mat sur l’envers. Fait de rayonne, viscose, polyester ou de fibres mélangées, il sert pour les corsages et la lingerie.

Lavage à la main ou à 40°. Repassage sur l’envers au fer tiède.

Tissu charmeuse

Crêpe de polyester : ce textile synthétique, doux et solide, ne se froisse pas. Il tombe très bien et est surtout employé pour la lingerie, les chemisiers, les robes et les tenues de soirée.

Lavage à la main ou à 40°. Repassage au fer tiède.

Tissu crêpe de polyester

Crêpe satin : satin d’un côté et crêpe de l’autre, ce tissu est fait de rayonne, de polyester et de soie. Il tombe bien et est souvent employé pour les robes, les corsages et la lingerie. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils synthétiques ou de soie.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage au fer chaud.

Tissu crêpe satin

Crépon : ses fibres sont gaufrées chimiquement. Le crépon, doux et souple, est une matière agréable à porter. Il est souvent employé pour les corsages et les tenues de soirée. Utiliser une aiguille No 70 à 90. Fils synthétiques ou coton.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu crépon

Cuir : C’est une peau d’animal, le plus souvent mouton ou vachette, tannée et traitée. Le cuir est vendu à la peau et sert surtout pour les vêtements d’extérieur et les bagages.

Nettoyage à sec. Repassage à sec sur l’envers et à la pattemouille au fer chaud.

Tissu cuir

Faille : ce beau tissu présente des côtes en diagonale et ressemble au gros-grain (à droite). Il se froisse facilement. À base d’acétate, de polyester ou viscose, il sert surtout pour les robes. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer tiède.

Tissu faille

Fausse fourrure : cette imitation est à base de fibres synthétiques, souvent acryliques, fixées sur un fond tissé et résistant. Elle sert pour les manteaux, les vestes, les chapeaux et les sacs. Utiliser une aiguille No 90. Fils synthétiques.

Lavage à 40° ou nettoyage à sec. Repassage sur l’envers et sur une serviette au fer tiède.

Fausse fourrure

Gros-grain : c’est un tissu lourd, raide, dont le tissage serré présente des côtes en diagonale très prononcées. Il sert pour les vêtements de cérémonie et les tenues de soirée.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu gros-grain

Jacquard : il présente un dessin inversé sur l’envers dont les motifs varient d’un tissu à l’autre. Le jacquard sert souvent pour des costumes, des vestes et des jupes.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu jacquard

Laine polaire : c’est un tissu léger, à l’aspect doux et duveteux. Il est généralement composé de fibres acryliques et est surtout employé pour les vêtements d’extérieur.

Lavage à 40°. Repassage au fer tiède.

Tissu laine polaire

Lamé : c’est un tissu doux, brillant, en mailles ou tissé, dont l’un des fils est métallique. Le lamé en mailles tombe mieux que le lamé tissé. Il sert surtout pour les robes du soir. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers à la pattemouille au fer chaud.

Tissu lamé

Lurex : c’est un tissu synthétique, métallique, dont l’une des faces est brillante. Il est agréable à travailler et tombe bien. Il est surtout employé pour les tenues de soirée. Utiliser une aiguille No 70. Fils synthétiques. Coudre dans du Lurex émousse les aiguilles, prenez soin d’en changer pour coudre un autre tissu.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer tiède.

Tissu lurex

Lycra : composé de fibres élastomères, ce tissu léger peut être mélangé à d’autres fibres pour accroître l’élasticité. Il sert pour les vêtements courants et les vêtements de sport.

Lavage à 40°. Repassage au fer tiède.

Tissu lycra

Microfibre : ce tissu très serré, composé de fibres très fines, souvent en polyester, est fait pour durer. Certaines qualités sont imperméables. Il sert pour toutes sortes de vêtements.

Lavage à 40°. Repassage sur l’envers au fer tiède.

Tissu microfibre

Nylon : léger, solide et non absorbant, il se teint bien. Il a tendance à retenir l’électricité statique et à coller à la peau. Il sert surtout pour les vêtements de pluie et les tenues de ski.

Lavage à la main ou à 40°. Repassage au fer chaud.

Tissu nylon

PVC: ce tissu léger, tissé ou en mailles, est enduit de chlorure de polyvinyle. Il est résistant, non poreux et sert surtout pour les garnitures, les vêtements de pluie et les tabliers.

Nettoyage à sec ou essuyer. Repassage sur l’envers au fer tiède.

Tissu PVC

Tissu floqué : c’est un tissu purement synthétique ou mélangé, dont les irrégularités forment des motifs. Il est surtout employé pour les robes, les vestes et les tenues de soirée.

Lavage à la main ou nettoyage à sec. Repassage au fer tiède.

Tissu floqué

Tissu gaufré : c’est un synthétique transparent, raide, finement plissé, avec un aspect gaufré. Il est délicat à coudre. Il est employé notamment pour les robes du soir.

Nettoyage à sec. Repassage sur l’envers au fer tiède.

Tissu gaufré

Tissu pailleté : c’est un tissu léger, sur lequel ont été fixées des paillettes. Celles-ci sont sensibles à la chaleur et se ternissent facilement. Le tissu est souvent employé pour les robes du soir.

Nettoyage à sec. Pas de repassage.

Tissu pailleté

Toile de polyester : ce tissu de polyester est fait pour avoir l’aspect et l’emploi de la toile. De plus, il tient le pli et demande moins d’entretien que le coton.

Lavage à la main ou à 40°. Repassage au fer chaud.

Toile de polyester

Tulle : sorte de résille de Nylon, le tulle ne se porte pas à même la peau car il est très irritant. Il est souvent employé pour les jupes larges, les tutus de danse et les déguisements.

Lavage à la main. Repassage au fer tiède.

Tissu tulle

Vinyle : lourd, synthétique et non tissé, le vinyle ressemble à du cuir, mais ne respire pas aussi bien. Il sert pour garnir des canapés ou des fauteuils et pour l’extérieur des vêtements.

Pas de lavage ni de nettoyage à sec ; essuyer avec un chiffon humide. Pas de repassage.

Tissu vinyle

Viscose : ce tissu est fait à partir de pâte de bois ou de bourre de coton. La viscose est douce, absorbante, ne se mite pas et tombe bien. Elle sert surtout pour les robes et les jupes.

Lavage à la main ou à 40° ou nettoyage à sec. Repassage humide sur l’envers au fer chaud.

Tissu viscose

Note : si vous achetez du tissu au mètre, respectez les indications du fabricant : généralement, elles sont fournies par l’usine et attachées au rouleau du tissu.

P.S. : toutes les photos utilisées pour cet article ne m’appartiennent pas. Elles proviennent de différents sites de commerces de couture.

Tags:
,
Silvia
silvia@apprenonslacouture.com

Passionnée de couture, j'ai créé un blog pour apprendre à coudre ensemble pas à pas.

No Comments

Laissez un commentaire pour échanger avec moi

%d blogueurs aiment cette page :